Pratique de Nyoung Ne – 9 et 10 septembre 2017 – Etampes

Khenpo Tashi Rinpoche souhaite cette année guider une pratique de Nyoung Né en France. Un week-end est donc organisé, les 09 et 10 septembre 2017.
Le lieu: Valpuiseau (52 Kms au sud-ouest de Paris 31, rue des Rochettes, 91720 Valpuiseaux), dans une magnifique propriété de l’Essonne. Un co-voiturage sera mis en place pour ceux qui n’ont pas de véhicules (nous contacter).

Les horaires: du samedi 8h au dimanche soir.

Rinpoche souhaite que nous prenions les voeux de Sojong le samedi matin à 8h. Il est donc préférable d’arriver sur place la veille.
Le samedi sera consacré au Nyé Nyé (déjeuner léger et boissons restreintes), le dimanche au Nyoung Né (jeûne et silence). La prise de voeux sera effective jusqu’au lundi matin, mais il sera bien évidemment possible de terminer le dimanche soir.

Merci d’apporter votre pique-nique (végétarien) pour le samedi midi. Il n’y aura pas d’autres prises de repas.

Inscriptions

le nombre de places étant limité, et afin de gérer l’intendance, nous vous demandons de vous inscrire préalablement : formulaire

Tarifs

Adhésion  Devenir membre de l’association
25€ par nuit pour l’hébergement + participation libre

 

 

acompte : à verser via le Crédit Mutuel

Présentation de la pratique de Nyé Nyé et Nyoung Né

Cette pratique est principalement basée sur le développement de l’amour et de la compassion au moyen du pur support de méditation qu’est la manifestation de Tchènrézig à mille bras.

La pratique comporte une première journée de jeûne partiel et une seconde journée de jeûne strict accompagné de vœux d’éthique.La pratique de Nyoung Né signifie demeurer en ascèse. C’est une pratique de méditation comprenant le respect des trois types de vœux : les vœux du Vinaya (relatif à l’éthique pure) en respectant les huit branches des vœux de Sodjong (qui représente la restauration et la purification des engagements relatif à la libération individuelle) qui sont :

  • Ne pas ôter la vie (nous respectons toute forme de vie jusqu’à la plus infime),
  • Ne pas prendre les possessions d’autrui (nous abandonnons ainsi l’envie et la convoitise),
  • Abandonner l’activité sexuelle (afin de préserver une éthique pure),
  • Ne pas mentir (afin de ne pas induire les autres en erreur), comprend de ne pas dire de paroles inutiles. (nous observons le silence afin de cultiver l’attention et la vigilance),
  • Ne pas prendre de nourriture aux heures indues (pour faciliter la conscience vive) et ne pas absorber d’intoxicants (afin de garder l’esprit limpide),
  • Ne pas porter d’ornement, de parfum (pour ne pas chercher à paraître en se mettant en valeur),
  • Ne pas chanter ni danser (afin de ne pas attirer l’attention ou se distraire),
  • Ne pas s’asseoir sur des sièges luxueux ou qui ne conviennent pas (afin de ne pas développer l’orgueil).

Pour Nyé Né et Nyoung Né les vœux sont identiques. Pour Nyé Né nous pouvons manger et boire aux heures prescrites, et nous pouvons parler modérément de façon utile. Le jour de Nyoung Né nous ne buvons pas, ne mangeons pas et ne parlons pas.

Nous observons normalement les vœux de Nyé Né le premier jour et les vœux de Nyoung Né le deuxième jour.

Par la façon dont nous prenons ces vœux et dirigeons notre esprit lors de la pratique, nous développons l’esprit d’éveil altruiste, aussi cette pratique s’inscrit dans la pratique du Grand Véhicule (Mahayana). Par la méditation sur l’amour et la compassion manifestés par l’aspect de Tchenrézig à onze visages et mille bras et la récitation de son mantra, nous pratiquons aussi le véhicule du mantra secret encore appelé Vajrayana.

Ainsi, il est enseigné qu’en effectuant parfaitement cette pratique de Nyoung Né, nous devenons un détenteur des trois sortes de vœux.

Un Nyoung Né se déroule sur une paire de jours : le premier jour nous prenons à midi un repas exclusivement végétarien. Pendant les pauses nous pouvons nous désaltérer. Le deuxième jour, nous nous abstenons de boisson, de nourriture et de parole jusqu’au lendemain matin. Un Nyoung Né se termine le matin du troisième jour.

Requérir la Protection de l’Éveil (Refuge)

S’engager dans la voie de l’éveil avec la motivation altruiste, se placer sous la protection des Trois Rares et Sublimes que l’on nomme encore les Trois Joyaux, c’est ce que l’on appelle Requérir la Protection de l’Éveil. Dans le Vajrayana comme dans les autres écoles de l’Enseignement du Bouddha, nous nous plaçons sous sa protection qui représente l’Éveil parfait. Nous nous plaçons sous la protection de l’Enseignement de l’Éveil, le chemin qui mène à la libération et de l’Assemblée des Êtres Éveillés qui sont les guides qui nous permettent de suivre la voie sans erreur. Et encore nous nous plaçons sous la protection des Trois Racines que sont les Lamas (Maîtres Insurpassables), Racine et de la Lignée, les Ydams (Déités Liens de l’Esprit), qui sont des aspects du Bouddha et les Protecteurs de l’Enseignement.

La valeur exceptionnelle d’une telle retraite est au-delà de toute explication et imagination. Les bienfaits qui en découlent sont impossibles à mesurer. Il est enseigné que pratiquer un seul Nyoung Né ferme la porte des renaissances dans les mondes inférieurs où il n’y a que souffrance.

Source: http://www.thouktchenling.net/